• Valentin Lecoq

Road-Trip inoubliable à Bali

Dernière mise à jour : 11 juil.

Bali est sûrement l'une des destinations les plus magiques au monde. Qui n'a jamais rêvé de poser ses valises sur ce petit coin de paradis le temps d'une ou deux semaines ? J'ai eu la chance de réaliser un Road-Trip de deux semaines à travers toute l'île et je vais vous en faire le récit.


Temple à Bali

La merveilleuse île de Bali fait partie des destinations phares de ce monde. Elle se situe dans l'archipel indonésien au croisement de l'Océan Indien et de la Mer de Chine. Elle est très réputée pour la diversité de ses paysages paradisiaques, entre jungle, plage et montagne, vos yeux reviendront remplis d'étoiles. Je fais donc parti de ce petit cercle fermé des gens ayant eu la chance de visiter Bali. Au cours de mon Road-Trip, j'ai pu résider dans 5 villes différentes, "Kuta", "Ubud", "Amed", "Lovina" et "Pemuteran". Dans ce post, vous pourrez retrouver le récit de mes journées, j'espère pouvoir vous faire découvrir des spots auxquels vous n'auriez pas pensé en préparant votre futur voyage ou tout simplement vous faire voyager depuis votre canapé le temps d'un instant.


« Une fois arrivé je me suis senti tout de suite dépaysé et je vous avoue que j'ai adoré cette sensation ! C'est exactement ce que je souhaitais ressentir en posant les pieds sur l'île. »

Jour 1 :

Mon voyage commence le 1er août au matin, je grimpe dans un Uber et direction l'aéroport Paris Charles de Gaulle. Je n'ai pas réussi à dormir de la nuit tant je suis impatient de prendre mon vol et de partir découvrir la fabuleuse île de Bali. En plus, c'est la première fois que je prends l'avion seul sur un aussi long trajet. Le vol dure à peu près 18h au total et il faut compter au minimum 1 escale. Pour ma part, j'ai fait escale à l'aéroport de Taiwan qui est juste gigantesque et déjà très dépaysant. De Taiwan j'ai ensuite repris un vol pour atteindre ma destination. Avec le décalage horaire et la longueur du trajet, je suis arrivé le lendemain à l'aéroport de "Denpasar", capitale de Bali. Une fois arrivé je me suis senti tout de suite dépaysé et je vous avoue que j'ai adoré cette sensation ! C'est exactement ce que je souhaitais ressentir en posant les pieds sur l'île. Pour effectuer ce road-trip je me suis offert les services d'un guide, des amis me l'avaient conseillé car il est balinais et parlait français ! Il connaissait l'île comme sa poche et surtout des lieux magnifiques que les touristes ne connaissent pas. En plus d'être mon guide il allait également être mon chauffeur durant ces deux semaines. J'ai donc retrouvé "Gusti" à la sortie de l'aéroport, il m'attendait avec une pancarte où été écrit mon nom et prénom. Il a tout de suite pris mes valises (ce qui m'a un peu gêné) puis nous sommes montés dans son van. Mon trajet n'était pas encore terminé car je ne comptais pas rester dans la capitale pour la soirée. Nous avons pris la route en direction de "Ubud", la première destination de mon road-trip. La circulation est très dense à Bali, ce qui m'a permis d'observer les beaux paysages jusqu'à ma destination. Le trajet pour rejoindre mon premier hôtel a duré à peu près 2h. Je séjournais au "Desak Putu Putera Cottages" un hôtel très sympathique que je ne peux que vous recommander. Pour terminer cette première journée qui aura duré plus de 24h à cause du décalage horaire, je suis allé au restaurant de l'hôtel où j'ai pu me régaler avec un "Mie Goreng" spécialité du pays à base de pâte que je vous conseille de tester.


Jour 2 :

Le jour se lève sur Ubud et j'ai encore du mal à me rendre compte que je suis actuellement à Bali ! Pour me remettre du décalage horaire j'ai prévu aujourd'hui de visiter des endroits plutôt proches de mon hôtel et qui ne demande pas beaucoup d'efforts. Je suis encore émerveillé par les paysages que je peux observer autour de moi, Ubud se trouve en plein milieu de la jungle balinaise ce qui rend le climat plutôt humide, c'est très particulier mais vraiment agréable. Le premier endroit que j'ai visité n'est pas forcément le plus joli de l'île mais je pense le plus amusant. J'ai profité de la matinée pour découvrir la "Monkey Forest", un grand parc où l'on peut se promener tout en observant les nombreux singes qui se baladent en liberté. C'est une expérience à faire car il y a vraiment une multitude de singes dans le parc, c'est vraiment impressionnant ! Il y a également de nombreux spectacles ou encore la possibilité de les nourrir. Néanmoins je préfère vous mettre en garde car les singes ne sont pas très "câlins"... Veillez à bien garder vos effets personnels dans vos sacs ou dans vos poches car les singes ne vous feront pas de cadeau et se feront un malin plaisir à vous dépouiller devant la foule ! J'ai pu voir plusieurs personnes courir derrière des singes pour essayer de récupérer leurs casquettes ou encore leurs lunettes de soleil ! Une fois la visite terminée, je suis allé déjeuner dans un restaurant proche du centre-ville car je compte bien visiter Ubud durant l'après-midi. Il y a un marché couvert qui se trouve non loin du restaurant et il est apparemment très réputé ! Bien évidemment je suis allé le découvrir ; dans un marché vous pouvez souvent dénicher de belles choses à rapporter en tant que souvenir mais vous y trouvez également l’âme de la ville. Je ne me suis jamais autant senti dépaysé depuis mon arrivée à Bali, la culture est très différente de la nôtre et j’ai hâte d’en découvrir plus ! Pour revenir au marché, il est divisé en deux parties, la première est dédiée aux produits alimentaires, vous pouvez y trouver des fruits, des légumes, des épices mais également de la viande ou du poisson frais. La deuxième partie est plutôt dédiée aux objets décoratifs, vous trouverez une multitude d’objets plus ou moins de valeur. Pour les prix, il va falloir négocier ! En effet il n’y a pas de prix fixe sur le marché d'Ubud, alors attention aux arnaques ! Epuisé par la chaleur, j’ai fini par craquer pour la fameuse eau de coco. Je n’en avais jamais goûté et je vous avoue avoir été un peu déçu… Ma foi il faut savoir goûter à tout pour découvrir de nouvelles saveurs ! Pour terminer mon après-midi et enfin me reposer, j’ai profité de la magnifique piscine de mon hôtel malgré l’eau qui était un peu trop fraiche.



Jour 3 :

Une nouvelle journée commence et je me sens en pleine forme pour l’attaquer. J’ai dévoré des pancakes à la banane et au chocolat au petit déjeuner pour prendre des forces car le planning d’aujourd’hui va être chargé ! Je vais passer la journée en dehors d'Ubud et partir à la découverte de lieux magiques. Je retrouve donc mon super guide Gusti à l’entrée de mon hôtel. Il est très ponctuel, ce que j’apprécie beaucoup, mais il est également très bienveillant vous le découvrirez dans la suite de mon récit. Si vous souhaitez vous offrir ses services durant votre voyage à Bali, je vous mettrai ses coordonnées en bas de page. Je ne peux que vous le conseiller, c’est vraiment une personne en or. La première étape de ma journée va être le "Mont Batur", un volcan très connu qui culmine à plus de 1700 mètres d’altitude. Il est possible de partir à son ascension mais je n’ai malheureusement pas eu le temps d’effectuer cette randonnée, j’ai dû faire des choix sur cette journée et cela m’a un peu embêté, surtout qu’il paraît que cette randonnée vaut vraiment le détour. J’ai pu néanmoins observer la beauté de ce volcan de loin et il est vrai que le Mont Batur est fidèle à sa réputation de plus joli volcan de l’île. J’en ai profité pour déjeuner sur une terrasse avec vue sur ce magnifique paysage. Une fois le ventre bien rempli, Gusti et moi avons repris la route en direction de ma deuxième étape. Mon prochain point de chute n’est autre que les "Rice Terraces de Tegallalang". Inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO il s’agit sûrement des plus jolis paysages exotiques que l’on peut trouver sur l’île. Les rizières sont en effet très répandues à Bali mais celles-ci ont ce petit quelque chose en plus. Vous avez déjà peut-être vu sur les réseaux sociaux des vidéos de personnes faisant de la balançoire dans le vide entouré par une nature verdoyante ? Il s’agit en effet des Rice Terraces de Tegallalang ! Il y a une longue randonnée magnifique à effectuer entre les différentes rizières. J’ai passé un peu plus de deux heures à me balader tout en écoutant les superbes anecdotes que Gusti pouvait me raconter. Les paysages que j’ai pu voir resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Il est grand temps d’aller à la dernière étape de ma journée qui n’est autre que le temple "Tirta Empul". C’est un temple balinais qui est très réputé pour son eau qui serait apparemment « sacrée » ! Pour rentrer dans un temple à Bali vous devez absolument vous couvrir les jambes avec un sarong. Vous en trouverez à l’entrée de chaque temple que vous souhaiterez visiter. J’ai donc enfilé mon sarong et commencé la visite du temple au côté de Gusti. Le temple est d’une rare beauté, et encore je pèse mes mots ! Nous ne sommes pas habitués à voir ce genre de choses en France ou en Europe et je trouve ça vraiment superbe de pouvoir les découvrir avec une personne de la région. Pour terminer la visite, il y a une grande structure dite de baignade, où l’on peut accéder. Il s’agit du fameux endroit où l’eau serait sacrée. Gusti a absolument voulu que je teste leur tradition et voulait que leur dieu veille sur ma famille. Etant ici pour découvrir de nouvelles cultures et trouvant le geste de Gusti extrêmement bienveillant j’ai donc bu cette eau sacrée. Mais attention, il ne s’agit pas de juste boire l’eau, il y a un processus très particulier à respecter et Gusti a eu la gentillesse de me l’expliquer car la plupart des touristes font n’importe quoi d’après lui. Une fois mes prières terminées nous avons fait route jusqu’à mon hôtel car il se faisait déjà assez tard. La journée d’aujourd’hui était vraiment extraordinaire, je m’endors avec en mémoire des paysages époustouflants.


Rizière à Bali

Jour 4 :

Le jour se lève une nouvelle fois sur Bali et aujourd’hui marque mon dernier jour à Ubud. Mais la météo ne joue pas en ma faveur, la matinée est extrêmement pluvieuse ! Malheureusement c’est le risque en pleine jungle, les pluies tropicales sont assez fréquentes. J’avais repéré lors de mon premier jour une activité assez amusante et couverte dans le centre-ville d’Ubud, je décide donc de m’y rendre ce matin. Ce n’est autre qu’une "fish pédicure" ! Le nom peut faire sourire mais il paraît qu’il faut essayer au moins une fois dans sa vie. La fish pédicure consiste à mettre ses pieds dans un bassin rempli de Garra rufa, des petits poissons amateurs des peaux mortes. La sensation est extrêmement désagréable et agréable en même temps, les poissons vous chatouilleront les pieds et vous feront forcément rigoler tout en retirant les peaux mortes de vos pieds. Une fois ma fish pédicure terminée je suis rentré à l’hôtel pour déjeuner. Le beau temps étant de retour, j’ai pu booker avec Gusti des excursions pour remplir mon après-midi. Je l’ai donc retrouvé en début d’après-midi et nous avons effectué le petit programme qu’il m’avait conseillé. Nous nous sommes rendus dans un premier temps à une magnifique chute d’eau se nommant "Tegenungan Waterfall", il faut effectuer une petite randonnée de trente minutes à travers la jungle pour accéder à la chute d’eau. Il ne s’agit pas d’un spot très connu mais je vous encourage à y aller, la chute d’eau et les paysages sont vraiment jolis et méconnus du grand public. Une fois la randonnée terminée, nous avons repris la route en direction d’un nouveau temple. Gusti m’en a dit beaucoup de bien et je lui fais entièrement confiance. Nous sommes donc arrivés au temple "Taman Ayun". Il s’agit de l’un des plus beaux temples de Bali car son architecture est très originale et très typique. Les différentes pagodes qui composent le temple sont impressionnantes par leurs tailles mais également par le nombre de toits qu’elles possèdent. La plus grande en compte 11 ! Le temple est également fourni en verdure, ce qui offre un visuel agréable pour les yeux. Pour terminer cette journée, Gusti avait gardé le meilleur pour la fin. Il m’a amené voir le coucher de soleil sur "Tanah Lot". Si vous ne connaissez pas ce lieu, c’est sûrement l’un des plus beaux spots de Bali. Il s’agit d’un petit îlot sur lequel se trouve un temple hindouiste. Ce soir-là, le coucher de soleil était vraiment fabuleux. Le temps d’un instant je me serais presque cru au paradis… Je vous conseille bien entendu de vous rendre à Tanah Lot pour contempler un coucher de soleil au moins une fois pendant votre séjour, il sera inoubliable ! Gusti avait réussi son coup, m’en mettre plein les yeux durant toute la journée. La nuit étant tombée sur l’île, je suis donc rentré à l’hôtel. J’avais réservé la veille un massage balinais dans ma chambre pour décompresser de ma journée. Je ne connaissais pas les massages balinais et je dois vous avouer que j’ai été plutôt surpris. Je ne remets pas en cause les bienfaits des massages, mais je n’ai absolument pas profité du moment, les massages balinais sont extrêmement rudes et je ne m’attendais pas du tout à cela. Pour ma dernière soirée à Ubud, j’ai décidé d’aller diner en ville, Gusti m’avait conseillé un restaurant plutôt sympathique en sortie de ville. J’ai pris un taxi pour m’y rendre, durant le trajet je ressentais beaucoup de vibrations, le taxi n’étant pas tout neuf et les routes étant fortement abimées, j’ai pensé que ça venait sûrement de ça. Une fois arrivé au restaurant j’ai vu tout le monde à l’extérieur, je ne comprenais pas trop ce qu’il se passait. Le chauffeur de taxi m’a dit que la terre avait tremblé. Sans le savoir je venais d’assister à mon premier tremblement de terre et pas des moindres. En regardant sur google dans la soirée il avait été noté 6.8 sur l’échelle de Richter. Cela m’a un peu inquiété pour la suite de mon voyage. Finalement j’ai pu profiter de mon dîner au restaurant tranquillement et je suis vite rentré me coucher car demain marquera une nouvelle étape dans mon road-trip.



« Un employé du zoo m’a donc fourni un sceau rempli de fruit et j’ai pu je l’espère apporter un peu de joie à ces éléphants. »

Jour 5 :

Aujourd’hui marque la fin de mon séjour à Ubud, je suis un peu triste de quitter cet endroit perdu en plein milieu de la jungle. Cela restera un réel coup de cœur et j’espère que vous aurez l’occasion de vous y arrêter durant votre séjour à Bali. Il est grand temps pour moi de continuer mon voyage et de me rendre à "Amed". Je suis néanmoins content de découvrir cette nouvelle petite ville située au bord de la mer tout à l’est de l’île. Gusti a joué le rôle de mon chauffeur aujourd’hui et il m’a confié être très content de m’amener dans ce coin de l’île car il habite non loin de ma destination. Pour ne pas perdre une journée uniquement à voyager en van j’ai demandé à Gusti de me conseiller un endroit où je pouvais voir des éléphants car ce sont des animaux que j’apprécie énormément et je sais qu’ils sont présents sur l’île. A peu près au milieu de notre voyage nous nous sommes arrêtés dans une sorte de zoo où il y avait plusieurs animaux, dont des éléphants. Je sais que les éléphants sont parfois maltraités dans ces pays-là et cela me brise un peu le cœur. Au lieu de faire une balade sur leurs dos, j’ai préféré choisir de les nourrir. Un employé du zoo m’a donc fourni un sceau rempli de fruit (papaye et goyave) et j’ai pu je l’espère apporter un peu de joie à ces éléphants. J’ai passé un bon moment dans ce zoo et il est temps de reprendre la route pour arriver à ma destination. Je suis arrivé en début de soirée à mon hôtel, le "Kelapa Cottage". Il s’agit d’un endroit très calme et reposant, de plus il est situé à cinq minutes de la célèbre plage de sable noir d’Amed. Le trajet m’a un peu fatigué alors je décide d’aller me coucher assez tôt. Pour ce qui est des tremblements de terre, j’ai senti la terre bouger encore un peu aujourd’hui mais rien de très alarmant.


Jour 6 :

Une nouvelle journée se lève sur Amed, aujourd’hui j’ai décidé de prendre un peu de temps pour me reposer. J’ai donc passé la matinée à bronzer au bord de la piscine de l’hôtel. Le climat est différent sur les côtes de l’île, il est beaucoup moins humide que dans la jungle et la chaleur se fait beaucoup plus ressentir. Après avoir déjeuné à mon hôtel, j’ai décidé d’aller voir cette fameuse plage de sable noir dont on m’a tant parlé. J’en ai également profité pour visiter un peu le centre-ville. Il y a pleins de bars de plage où il est très agréable de s’arrêter pour déguster de délicieux smoothies à base de fruit frais et exotiques. Mise à part ça, il n’y a pas grand-chose à visiter à Amed, il s’agit surtout d’une petite station balnéaire bien agréable pour se reposer. Néanmoins la plage de sable noir est vraiment magnifique ! J’ai diné à mon hôtel et j’ai pu tester un plat se nommant le « Chicken Sate », il s’agit d’un plat très connu ici. Il se compose de poulet et de riz accompagné d’une délicieuse sauce aux cacahuètes, un vrai régal !


Bateau sur la plage de sable noir de Amed

« Nous sommes allés plonger sur un spot bien connu des plongeurs, il s’agit du spot de "Tulamben" ! Il est très réputé pour sa fameuse épave du US Liberty. »

Jour 7 :

Aujourd’hui je me réveille très fatigué, je n’ai pas réussi à dormir… Un nouveau tremblement de terre a frappé l’île pendant la nuit. Celui-ci était très puissant, une magnitude de 7.1 sur l’échelle de Richter. Résidant à côté de la mer, je sais qu’une telle magnitude peut potentiellement provoquer des tsunamis et cela n’a pas amélioré mon niveau de stress ! Cependant, je décide au petit matin que les conditions actuelles ne doivent en aucun cas gâcher mes vacances dans ce petit coin de paradis. Je sais que je n’aurai pas forcément la chance de revenir à Bali rapidement et il serait idiot d’écourter mon séjour pour cela. Pour me changer les idées je décide donc de suivre un petit groupe de plongeurs pour aller observer les poissons. Nous sommes allés sur un spot bien connu des plongeurs, il s’agit du spot de "Tulamben" ! Il est très réputé pour sa fameuse épave du US Liberty. N’ayant aucun niveau en plongée, je n’ai pas pu plonger pour voir l’épave de ce navire, mais j’ai pu faire du snorkeling. Même si vous ne plongez pas, je vous assure que le spot est magnifique, vous pourrez observer plusieurs dizaines de poissons différents uniquement avec un masque et un tuba ! Pour les amateurs de plongées et de snorkeling je vous recommande donc se spot. Une fois la plongée terminée, nous avons déjeuné sur la plage entre plongeurs, c’était un moment très convivial qui m’a beaucoup plu. Les plongeurs repartaient plonger l’après-midi mais étant fatigué de ma nuit dernière, j’ai préféré rentrer à l’hôtel et me reposer au bord de la piscine. Pour diner, je suis retourné dans le centre-ville d’Amed pour déguster un délicieux "Nasi Goreng". Il s’agit d’un plat typique indonésien à base de riz et de poulet. Je ne peux que vous conseiller de le tester lors de votre séjour sur l’île !


Jour 8 :

Le jour se lève une nouvelle fois sur Bali et cette nuit, tout s’est bien passé, j’ai pu dormir sur mes deux oreilles ! Gusti avait eu d’ailleurs l’extrême gentillesse de me proposer de loger chez lui une nuit ou deux si jamais je ne me sentais pas en sécurité près de la mer. Encore une fois sa bienveillance me touche beaucoup. En me baladant dans le centre-ville hier soir, j’avais repéré un endroit où l’on pouvait louer des jetskis. Je m’y suis donc rendu en fin de matinée. Qui n’a jamais rêvé de faire du jet-ski à Bali ??? Les prix sont si abordables, j’ai pu me payer une bonne session de 30 minutes alors que dans le sud de la France pour le même prix je n’aurais même pas eu le droit de monter dessus ! J’ai tellement profité de la session que j’en ai presque eu le mal de mer. Une fois terminé, je me suis rendu dans un petit restaurant de plage bien sympathique. Le programme de l’après-midi est lui aussi très sympa car je vais retourner me faire masser. Avec tout le stress accumulé depuis ces derniers jours, je pense en avoir grandement besoin. Vous vous doutez bien que je n’ai pas choisi un massage balinais, on m’aura une fois mais pas deux ! L’après-midi était encore une fois très calme et c’est comme cela que se terminera mon séjour à Amed. Demain je pars découvrir une nouvelle ville située au nord de l’ile.


Moi faisant du Jetski

Jour 9 :

Aujourd’hui il est temps pour moi de continuer mon road-trip, je quitte donc la petite ville d’Amed pour rejoindre "Lovina". Gusti est venu me chercher comme d’habitude à l’heure et Il m’a conseillé que nous nous arrêtions en chemin pour découvrir "Sekumpul Waterfall" des chutes d’eau apparemment magnifiques ! Bien entendu je lui ai dit que je serais ravi de découvrir ces fameuses chutes d’eau. Il faut prévoir une bonne heure de marche et pas toujours évidente en pleine nature pour atteindre notre objectif. Mais le résultat vaut vraiment le coup ! Les premières chutes d’eau que j’avais vues près d'Ubud étaient superbes, mais celles-ci les détrônent et de loin ! Il y a plusieurs chutes d’eau perdues un peu partout dans la nature, le spectacle est magique. Une fois de retour à la voiture nous avons repris la route pour ma prochaine destination. Cette fois-ci j’ai choisi de résider dans une de ces magnifiques villas que l’on peut voir sur les réseaux sociaux. Les villas sont très accessibles financièrement, parfois même plus accessibles que certains hôtels ! J'ai donc voulu en louer une pour mes deux jours à Lovina. Nous sommes arrivés à destination dans la nuit donc je n'ai pas bien pu me rendre compte de la beauté de la villa que j'avais booké. Petit plus que je n'avais pas vu lors de la réservation, une balinaise viendra me préparer le petit déjeuner tous les matins ! Autant vous dire que j'avais l'impression d'être arrivé au paradis.



« J'ai dû me pincer pour être sûr que je n'étais pas dans un rêve... »

Jour 10 :

Ce matin, je suis réveillé par les rayons de soleil qui viennent caresser mon visage. Je sors de ma chambre et tombe sur une vue incroyable sur toute la baie de Lovina ! Hier avec la nuit je ne m'étais pas rendu compte de la vue que l'on pouvait avoir depuis la villa. Une dame vient me souhaiter une bonne journée tout en m'indiquant que mon petit déjeuner est prêt ! J'ai dû me pincer pour être sûr que je n'étais pas dans un rêve... Crêpes, pâtisseries balinaises, fruits à foison et j'en passe. C'est sûrement le petit déjeuner le plus copieux que j'ai mangé dans ma vie. Pour continuer la matinée, je n'ai pas pu m'empêcher de plonger dans la magnifique piscine et de regarder inlassablement la vue sur Lovina. Cette après-midi je décide d'aller visiter la ville. Lovina est une petite ville située au nord de l'ile, non loin de "Singaraja". Elle est très réputée pour sa plage de sable noir "Lovina Beach" de 7 kilomètres de long. Les couchers de soleil sont également très jolis à regarder depuis la plage. Il est également possible de partir en excursion pour observer des dauphins. La ville est plutôt petite, on en fait vite le tour. Avant de remonter dans les hauteurs pour retourner à la villa, je décide de m’arrêter dans une petite supérette afin de m’acheter deux trois choses à grignoter. Les produits sont très différents de ceux que l’on peut trouver en Europe. Les biscuits ou chips ont des gouts vraiment atypiques, j’ai par exemple trouvé une sorte de Mikado au gout Oréo, un délice ! J’ai donc terminé la soirée à la villa en admirant le coucher de soleil sur Lovina, un spectacle fabuleux que je ne suis pas près d’oublier. Demain il sera déjà temps de quitter cette somptueuse villa et d’entamer la dernière ligne droite de mon road-trip.


Vue sur la jungle

Jour 11 :

Une nouvelle journée commence à Bali et celle-ci marque la fin de mes deux jours à Lovina. Comme vous avez pu vous en rendre compte ces deux jours étaient plutôt basés sur le repos ! En vacances il est essentiel de prendre des journées pour soi afin de recharger les batteries. Après avoir pris mon dernier bain dans cette si jolie piscine, il est temps de quitter les lieux. Mon ami Gusti m’a rejoint afin de m’amener au nord-ouest de l’île. Ma prochaine destination est "Pemuteran", un endroit bien connu des plongeurs. N’aimant pas forcément perdre une journée en voiture, j’avais planifié la visite d’un temple bouddhiste sur le trajet. Ce temple se situe dans la ville de "Banjar". Il est méconnu des touristes ce qui permet de s’y balader tranquillement. Encore une fois pour pénétrer à l’intérieur vous devrez vous munir de votre sarong. Une fois à l’intérieur vous y découvrez de nombreuses statuettes en or avec énormément d’offrandes éparpillées un peu partout. Les jardins sont très reposants si jamais vous souhaitez vous balader un petit peu avant de continuer votre périple. Gusti et moi avons ensuite repris la route en direction de mon prochain hôtel. Pour les 2 jours que je passe à Pemuteran j’ai choisi de résider au "Kinaara Resort and Spa" un hôtel plutôt grand comparé à ceux que j’avais bookés jusqu’à présent. Je suis arrivé en plein milieu de l’après-midi ce qui m’a permis de profiter de la superbe piscine de l’hôtel. Pour la soirée, je suis allé assister au coucher de soleil sur la plage, c’était très agréable d’autant plus qu’un groupe jouait de la musique. J’ai passé une excellente soirée !



« L’eau est d’un bleu sublime, on peut apercevoir des poissons tant l’eau est claire et transparente. »

Jour 12 :

Aujourd’hui est une journée d’excursion. Après m’être bien reposé, il est grand temps de repartir à l’aventure ! Comme je vous l’ai dit précédemment, Pemuteran est une ville très connue des plongeurs car non loin de là, se trouve le magnifique spot de "Mejangan Island" plus connu sous le nom de "l’île du Cerf". Je vais passer la journée dans ce lieu paradisiaque et en profiter pour faire un baptême de plongée ! Le départ de l’hôtel s’est effectué assez tôt, vers 9h. Il faut compter 15 bonnes minutes pour se rendre au club de plongée. Une fois arrivé, un autre petit van nous a emmené jusqu’à l’embarcadère, il faut à nouveau compter 30 minutes de route minimum. Pour finir, une fois installé dans le bateau comptez encore 30 à 45 minutes pour rejoindre les îles Mejangan. Vous l’aurez compris, une plongée se mérite ! Il faut bien compter plus d’une heure de trajet pour y arriver. Mais une fois arrivé sur le spot, vous vous direz que ce long trajet en valait bien la peine. L’eau est d’un bleu sublime, on peut apercevoir des poissons tant l’eau est claire et transparente. N’ayant pas de niveau de plongée, je n’ai pas pu descendre dans les profondeurs abyssales, mais suffisamment pour observer la magnifique faune et flore sous-marine. Entre les coraux, les anémones multicolores et toutes les variétés de poissons, je ne savais plus où donner de la tête. J’ai même eu la chance d’observer une tortue de mer ! Après une trentaine de minutes passées sous l’eau, le moniteur m’a fait signe qu’il était temps de remonter, à mon plus grand regret. Une fois tous les plongeurs sur le bateau, nous avons accosté sur la fameuse île du cerf. Elle se surnomme comme cela car apparemment un cerf vivrait sur cette île ! Malheureusement pour nous il n’avait pas décidé de montrer le bout de son nez ce jour là. Nous avons déjeuné sur cette merveilleuse île, le repas était fourni par le club de plongée. Pour ce qui est de l’après-midi nous avions décidé de plonger sur un spot différent du premier, plus proche de l’île. Ce qui m’a beaucoup marqué, c’est le changement de décor entre les deux plongées ! Cela est très surprenant car nous n’étions qu’à quelques minutes en bateau du premier spot. Pour cette deuxième plongée de la journée, le décor autour de moi était beaucoup plus rocailleux. Il y avait encore des dizaines et des dizaines de sortes de poissons autour de moi, un spectacle vraiment magnifique. La deuxième plongée se terminant, il est déjà temps de faire le chemin inverse. Je suis arrivé à mon hôtel en début de soirée. Juste le temps pour moi de me doucher et de ressortir manger. Demain la dernière journée voiture de ce road-trip m’attend, il est déjà temps de me rendre dans la dernière ville de mon parcours.



Jour 13 :

Le voilà, cet avant-dernier réveil à Bali, celui qui marque le début de ma dernière journée sur l’île. Bien évidemment je suis triste rien qu’à l’idée de rentrer à Paris mais cependant il me reste encore une journée bien chargée aujourd’hui. Gusti est venu me chercher une dernière fois car demain je prendrai un taxi pour aller de mon hôtel à l’aéroport. J’avais repéré pas mal de spot où je souhaitais me rendre avant d’arriver à mon nouvel hôtel. Notamment le très célèbre temple "Pura Ulun Danu" sur le "Lac Bratan". Pour nous y rendre il a fallu prendre un peu de hauteur car ce lac se situe dans la "Caldeira du Batur". Gusti s’est gentiment arrêté à un point de vue où l’on pouvait apercevoir le lac qui est l’un des plus grands de l’île. Sur ce point de vu il y avait également pleins d’animaux étranges avec lesquels on pouvait se faire prendre en photo si on payait. Il y avait un iguane, trois grands renards volants, oui oui vous n’avez pas mal lu et également un énorme serpent ! Nous sommes ensuite descendus plus proche du lac afin de pouvoir visiter ce très célèbre temple construit sur le lac. Il s’agit d’un temple hindou bâti pour remercier la déesse de l’eau. C’est un spot connu des touristes car le lieu est juste sublime. Je vous conseille grandement d’y faire un détour. Une fois la visite de ce temple terminée, Gusti m’a amené manger dans un restaurant qu’il connaît relativement bien. Il s’agit d’une grande terrasse avec une vue imprenable sur la jungle balinaise ! Gusti connaît de très bonnes adresses pour manger, tout le long de mon voyage il a su me conseiller parfaitement et je n’ai jamais regretté. Une fois le déjeuner terminé, nous avons repris la route en direction de "Kuta", la dernière ville de mon road-trip. Pour ma dernière nuit à Bali, j’ai décidé de prendre un très bel hôtel afin de finir en beauté. J’ai donc résidé au "Grand Balisani Suites hôtel". Pour les amateurs de beaux hôtels, vous pouvez réserver celui-ci les yeux fermés ! Il est maintenant temps de remercier Gusti pour tout ce qu’il a fait pour moi durant ce magnifique voyage. Du premier jour jusqu’à aujourd’hui il a su me conseiller et me faire découvrir des lieux magnifiques ! Ses anecdotes mon également appris énormément de chose sur la culture balinaise et je l’en remercie mille fois. Gusti est une personne qui m’a beaucoup touché par sa simplicité mais également par sa bienveillance ! Rappelez-vous durant mes quelques jours à Amed, il était prêt à m’accueillir chez lui car je craignais les tsunamis ! Les adieux sont vraiment difficiles et je sens que Gusti est un peu touché même s’il ne le montre pas ! Si vous préparez actuellement un voyage à Bali je vous recommande fortement de faire appel à ses services. En bas de ce récit, je vous communiquerai ses coordonnées. Pour ma dernière soirée sur l’île, j’ai pris un cocktail au bar de mon hôtel et je me suis assis sur la plage afin de contempler une dernière fois le soleil se coucher sur l’Océan Indien. Je suis ensuite parti me coucher afin de me lever tôt demain matin.


Temple à Bali

Jour 14 :

Nous y voilà, mon dernier réveil à Bali ! Ce matin je n’ai pas pu résister à l’envie de me baigner une dernière fois dans la piscine avant de me rendre à l’aéroport. J’ai également profité d’un dernier massage afin d’être détendu le plus possible dans l’avion car je vous le rappelle, il y a 18h de vols qui m’attendent ! Mon voyage retour s’est bien passé, j’ai même croisé Jean-Claude Van Damme à l’aéroport de Denpasar, lui se rendait à Hong-Kong… C’est donc comme cela que se termine mon road-trip à Bali. Actuellement je pense qu’il s’agit du plus beau voyage que j’ai pu faire dans ma vie et j’espère que j’aurai réussi à vous faire voyager également le temps de ce récit. Pour les personnes se rendant à Bali prochainement, j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche ! J’attends vos retours en commentaire avec impatience.


Vue du ciel en avion

Coordonnés de Gusti :

- Mail : gustioka10@yahoo.com

- Facebook

- Bali Reply

6 commentaires